Actualités Enquêtes Conseil du district de Yamoussoukro / Palabre entre Augustin Thiam et son 5 ème vice...

Conseil du district de Yamoussoukro / Palabre entre Augustin Thiam et son 5 ème vice –gouverneur


Posté par Admin le
Image du site www.unite.ci

Le Gouverneur du District de Yamoussoukro, Augustin Thiam, suite aux résultats des récentes élections locales (municipales et régionales),  a annoncé la suspension du Conseil du District à l’effet de préparer l’installation de la nouvelle nomenclature dudit conseil devant notamment prendre en compte les nouveaux membres élus. En conséquence de cette décision, les vice-gouverneurs et membres du conseil sortant  sont tenus, jusqu’à nouvel ordre, de rendre  tous matériels de service mis à leur disposition.

Se pliant à  cette décision, légalement fondée et justifiée, tous les conseillers et vice-gouverneurs ont rendu  les  motos, voitures et tout autre matériel à l’exception du  5ème vice-gouverneur, Koblavie Dibi Jean Francois. Celui-ci refuserait d’obtempérer pour des raisons qui lui sont propres.

Le conseil du district Autonome de Yamoussoukro, faut-il savoir, est composé de conseillers municipaux des Communes de Yamoussoukro et d’Attiégouakro, de membres de la société civile et de représentants nommés par le Gouvernement.  

Après les élections  municipales du 13 octobre dernier, dont les résultats ont été dûment proclamés par la Commission Electorale Indépendante (CEI),  il est apparu opportun au Gouverneur Augustin Thiam de faire diligence et de donner force à la loi, en suspendant le conseil sortant, afin de permettre, dans les délais les plus brefs  la recomposition, s’il en est, du nouveau Conseil du District. Dans cette optique, les nouveaux conseillers  municipaux  de Yamoussoukro et d’Attiégouakro  ont été enjoints  de désigner leurs représentants qui feront ainsi partie du nouveau Conseil du District autonome de Yamoussoukro en plus du 1/3 des membres que nommera incessamment le Gouvernement ainsi que de ceux de la société civile. Cette décision de sources proches de Gouverneur, serait aussi motivée par le fait qu’il urge d’impulser une réelle dynamique le développement du District d’ici à l’horizon 2020. Pour Thiam Augustin, il importe que le District qui englobe la capitale politique de la Côte d’Ivoire soit l’une des locomotives de l’émergence.

 

Qu’est-ce qui expliquerait donc la résistance d’un seul vice-Gouverneur à cette décision alors que tous les autres s’y seraient soumis sans difficulté ? La question est posée. 

De l’avis d’observateurs introduits, la position  de Koblavie Dibi Jean François est révélatrice, et c’est presque un secret de Polichinelle, de sa conduite durant la période électorale. En effet, pendant que certains militants du Rassemblement des républicains (RDR) qui avaient affiché leur intention d’être choisis comme candidat du RDR aux récentes  municipales  à Yamoussoukro se sont finalement tous alignés sur le mot d’ordre de la haute direction du parti  pour soutenir un seul candidat RHDP,  Koblavie Dibi Jean François, seul,   à la surprise générale, avait manifesté sa volonté de se défaire de la discipline du parti et de tenir tête à la direction. 

Cette attitude traduisait même son opposition, au président d’honneur du RDR, le Président de la République Alassane Ouattara. Pour autant, cela  ne lui a valu aucune sanction afin d’éviter tout prétexte fallacieux de victimisation, bien que les hauts dirigeants du Rdr local et du RHDP avaient sû que KOBLAVIE était un sous-marrain du candidat du PDCI pour affaiblir les forces du RHDP sur le théâtre des opérations a-t-on appris de sources bien informées de la haute direction. L’homme a ainsi été laissé face à sa conscience afin qu’il assume ses actes sans chercher à égratigner l’image et l’honneur du RDR.

Selon des informations recueillies auprès du RDR local, les hauts cadres du  RDR de Yamoussoukro et  de la région que sont  Thiam Augustin, Gouverneur du District Autonome de Yamoussoukro, Diarrassouba Souleymane, Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la promotion des PME et du Ministre  Joël N’guessan, vice-président du RDR, chargé de la région du Bélier et du District Autonome de Yamoussoukro ont, maintes fois, tenté de dissuader l’ancien délégué départemental du RDR de Yamoussoukro afin qu’il  rejoigne la liste RHDP, mais sans succès.  

D’où les soupçons qui font état de ce que Koblavie serait l’un des artisans responsables de la défaite de la liste RHDP à Yamoussoukro de par sa candidature qui a affaibli les voix du RDR.  Se présenter candidat contre son propre parti et contre la décision du président Alassane Ouattara est clairement un acte  d’indiscipline notoire. Et au moment où les militants du parti n’ont  pas encore fini de digérer cette défaite, Koblavie affiche, encore une fois de plus, son insoumission à toutes les décisions hiérarchiques.

 

Selon des rumeurs qui circulent, Koblavie refuserait  de rendre son véhicule parce qu’il estime que Thiam Augustin mènerait de basses manœuvres contre sa personne. Nos tentatives  de joindre le 5ème vice-gouverneur, chargé de la chefferie traditionnelle de Yamoussoukro pour obtenir sa version des faits sont restées vaines.

Un proche de Koblabie Jean Francois, que nous avons approché et qui a requis l’anonymat a confié, par ailleurs, que les agissements de son ami tiennent en partie au fait qu’il ne s’est jamais remis de son limogeage brusque alors qu’il assumait les fonctions  de Directeur Général de l’Office Ivoirien du Tourisme et de l’Hôtellerie (OITH)  sous Laurent Gbagbo soupçonné qu’il avait été de détournement de fonds estimés à plusieurs centaines de millions de FCFA selon certaines rumeurs persistantes d’alors. L’homme, humilié, se serait senti relégué aux oubliettes et disgracié  au sein du RDR pendant de très longs mois. Pourtant, ironie du sort, c’est le Gouverneur Thiam Augustin, auquel il oppose aujourd’hui un fin de non-recevoir, qui, nommé à la tête du District Autonome de Yamoussoukro l’avait, pour ainsi dire, réhabilité en lui faisant appel afin qu’il figurât au nombre de ses distingués vice-gouverneurs. Comme la vie peut parfois paraître injuste peut-on entendre des populations de Yamoussoukro et District au courant de l’affaire et pour lesquelles, il ne fait aucun doute que le 5ème vice-gouverneur finira tôt ou tard par manger le pain rassis de la trahison et goûter les fruits, ô combien amers, de l’ingratitude.  

Christ Kémondé