Actualités Politique Journée NATIONALE de la Paix :Guikahué explique la valeur de la paix pour le PDCI...

Journée NATIONALE de la Paix :Guikahué explique la valeur de la paix pour le PDCI


Posté par Admin le
Image du site www.unite.ci

Instituée par l’ex-président Aimé Henri Konan Bédié, la journée nationale de la paix est célébrée tous les 15 novembre en Côte d’Ivoire. A l’occasion de celle de l’an 2018, Linfodrome.ci a bien voulu tendre son micro au secrétaire exécutif du Pdci-Rda, le Pr Maurice Guikahué. Ce dernier a été sans détour quant à la question de la paix en Côte d’Ivoire. 
 Le vieux parti de Côte d’Ivoire a toujours attaché une grande valeur à la paix dans ce pays. C’est l’une des raisons qui ont poussé l’ex-président ivoirien Aimé Henri Konan Bédié à institué en 1996, en hommage à Houphouet Boigny Félix, une journée nationale de la Paix. A l’occasion de la célébration de l'édition 2018, le secrétaire exécutif du Pdci-rda, le Pr Maurice Guikahué n’est pas allé par quatre chemins pour indiquéer la place qu’occupe la paix dans le cœur des Ivoiriens.
Selon lui ces derniers, connaissent l’importance de ce mot car ils se sont rendus compte de sa valeur à l'issue des nombreuses difficultés rencontrées dans le pays à savoir: le coup d’Etat de 1999, celui de 2002, la crise de 2010 etc. « Mais, les ivoiriens ont toujours su surmonter les problèmes» a-t-il laissé entendre. Mieux, a imagé le secrétaire exécutif du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), devant deux enveloppes l’un contenant de l’argent et l’autre contenant la paix, « les vrais ivoiriens, les ivoiriens stables et équilibrés choisissent toujours la paix».
En outre à la faveur de cette célébration, Guikahué a lancé un appel au nom du président Henri Konan Bédié aux militants de son parti et par ricochet à tous les ivoiriens. Celui de toujours cultiver la paix. Car, « c’est cela le nouveau programme et la vision du président HKB qui appelle à la mise en place d’une plate forme de tous les partis politiques et de toutes les structures de la société civile pour une Côte d’Ivoire réconciliée et rassemblée».
INFODROME