Actualités Société Côte d’Ivoire : Délimitation des territoires villageois / Le Préfet de la région du ...

Côte d’Ivoire : Délimitation des territoires villageois / Le Préfet de la région du Bounkani sollicite le soutien des cadres


Posté par le
Image du site www.unite.ci

Le samedi 4 mai 2019, le Directeur des Moyens généraux du Trésor Public de Côte d’Ivoire, Michel Noufé et cadre de la région du Bounkani  a initié une cérémonie de remise de matériel ludique et didactique au centre de protection de la petite enfance  de Bouna. Don fait au nom du Premier Ministre Amadon Gon Coulibaly.  Avant la cérémonie, l’envoyé du chef du gouvernement  a tenu à rendre ses civilités au corps préfectoral de la circonscription. Recevant le Directeur des Moyens Généraux du Trésor Public et entouré des Sous-Préfets de la région, Le préfet hors grade Kpan Droh Joseph préfet de la région du Bounkani a saison l’occasion pour dépeindre le triste tableau des réalités de sa circonscription  au cadre de la région à qui il a sollicité le soutien afin de réussir sa mission pour le bonheur des populations. Un extrait de sa déclaration :  « Plusieurs villages répertoriés par le décret de 2010 et reconnus par l’Etat de côte d’Ivoire ont disparu tandis que plusieurs autres ont été créés. Ces derniers naturellement ne sont pas répertoriés et donc pas pris en compte aussi bien par le Ministère de l’intérieur que par toute l’administration. Dans cette situation quand l’ANAFOR nous envoie la liste des villages dont nous devons faire la délimitation, nous rencontrons de nombreuses difficultés. Nous avons rencontré la cour royale récemment. Mes collaborateurs et moi avons échangé avec sa Majesté le Roi sur la question. Nous nous sommes mis d’accord pour faire un nouveau recensement en vue d’un nouveau découpage. Nous comptons surtout sur vous les cadres Lobi afin que une fois on aura constitué  le nouveau  répertoire, des villages ne disparaissent plus et que d’autres ne soient plus crées de nouveau. Après le Roi , je vais échanger avec les élus locaux afin de nous aider à sensibiliser nos parents. La délimitation des territoires villageois est aujourd’hui gratuite. Même les jeunes désignés pour faire le rayonnage entre les différents villages sont payés. Mais si l’opération prend fin et que vous voulez faire la délimitation de vos villages en vue d’avoir un certificat foncier, vous allez payer. Avant on se plaignait tous les jours pour dire que la délimitation des parcelles coûtait trop cher. C’est pourquoi l’Etat a décidé de prendre tout en charge. C’est pourquoi mon très cher frère Michel Noufé aidons nos parents pour que cette fois-ci, ça puisse marcher. C’est vrai que nous avons beaucoup de difficultés dans la région du Bounkani tel le problème de logements d’enseignants dans les villages, mais ce qui est prioritaire aujourd’hui, c’est la question de la délimitation territoriale des villages. Nous comptons sur votre appui pour que ça marche ». En réponse, l’envoyé du Premier Ministre et en sa qualité de fils et cadre de la région a non seulement félicité le gouverneur et l’ensemble de ses collaborateurs pour tous les efforts consentis mais aussi et surtout a pris l’engagement d’aider à la sensibilisation des parents pour le plein succès de l’opération.Après ces échanges , le corps préfectoral a effectué le déplacement au centre de protection de la petite enfance de Bouna où M.Noufé Michel a remis au nom du chef du gouvernement ivoirien Amadou Gon Coulibaly  un important lot de matriel didactique et ludique , le tout d’un montant de 10 millions de Fcfa. http://www.unite.ci/actualites/article/?id=3865.

Nando Dapa , envoyé spécial de www.unite.ci, la gazette et le RECOZA