Actualités Économie Transport urbain et eau potable en Côte d’Ivoire / La Banque mondiale accorde 450 milli...

Transport urbain et eau potable en Côte d’Ivoire / La Banque mondiale accorde 450 millions de dollars


Posté par le
Image du site www.unite.ci

unite.ci, Abidjan le 1er juillet 2019 : Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé, ce jeudi 27 juin, un financement de 450 millions de dollars à la Côte d’Ivoire pour la construction d’une ligne de Bus à Haut niveau de Service (BRT) à Abidjan, la capitale économique, et le renforcement de l’alimentation en eau potable et l’assainissement dans 12 villes secondaires.

Ce financement se compose d’une enveloppe de 300 millions de dollars accordés dans le cadre du Projet de mobilité urbaine d’Abidjan lancé récemment par le gouvernement ivoirien, et d’un financement additionnel de 150 millions de dollars pour la phase deux du Projet de renforcement de l’alimentation en eau potable et d’assainissement en milieu urbain (PREMU).

« Ces deux projets vont transformer le quotidien des plus démunis à Abidjan et dans les villes secondaires. Il s’agit, dans un premier temps, de construire une ligne de bus rapide, moderne et écologique de 20 km entièrement séparée du trafic, qui va rallier Yopougon la plus grande commune et la plus peuplée à l’ouest d’Abidjan et la ville de Bingerville à l’extrême est, qui va permettre à une large majorité de la population abidjanaise d’accéder rapidement et à moindre coût aux opportunités de travail dans les quartiers à forte concentration d’activités économiques et dans les zones industrielles », a souligné Pierre Laporte, Directeur des Opérations sortant de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire.

En ce qui concerne la seconde phase du projet d’eau potable « elle sera mis en œuvre de juillet 2019 à avril 2024 et permettra en particulier à 1.200.000 personnes dans 12 villes secondaires de Côte d’Ivoire d’avoir accès à des services améliorés d’eau potable et à 90.000 élèves d’avoir accès à l’assainissement et à l’hygiène dans leurs écoles », a-t-il ajouté.