Actualités Société Côte d’Ivoire : Dérives langagières à Yamoussoukro/ Les grosses inquiétudes de la ...

Côte d’Ivoire : Dérives langagières à Yamoussoukro/ Les grosses inquiétudes de la chefferie Akouè


Posté par le
Image du site www.unite.ci

unite.ci, Abidjan le 02 septembre 2019 : Le secrétaire général permanent de la chefferie traditionnelle Akouè de Yamoussoukro Nanan Kouassi Yao Maurice, a confié vendredi à l’AIP son inquiétude face aux dérives langagières des hommes politiques à Yamoussoukro.

« Le langage que les uns et les autres tiennent n’est pas un langage de paix, de dialogue qui va permettre aux gens de rester sereins. Ce sont des langages de guerre et cela n’est pas bon pour Yamoussoukro », a prévenu le secrétaire général permanent de la chefferie traditionnelle Akouè demandant aux autorités de prendre l’engagement pour arrêter « le langage de guerre ».

M. Maurice Kouassi qui s’exprimait au lendemain de la tenue d’une cérémonie de promotion des alliances interethniques par l’UNESCO, a fait savoir que la chefferie très souvent sollicitée ne veut plus rester attentiste. « Nous ne voulons plus aller régler les problèmes, nous voulons prévenir, c’est ça le plus important aujourd’hui à Yamoussoukro», a insisté le chef Maurice Kouassi.

« Il faut que nous nous apprêtions à désamorcer cette bombe qui ne sera pas bon pour la Côte d’Ivoire parce que tout ce qui se passe à Yamoussoukro fait tache d’huile en Côte d’Ivoire. Nous ne souhaitons pas que tout déclenchement commence à Yamoussoukro la terre de paix et de quiétude où tous viennent de refugier », a fait savoir Maurice Kouassi Yao.

Le secrétaire général des chefs Akouè de Yamoussoukro a salué l’initiative de l’UNESCO de promouvoir les alliances interethniques qui selon lui restent les seuls piliers et outils pour prôner le dialogue, et sceller l’unité des peuples et de toute la Côte d’Ivoire.


(AIP)