Actualités Économie Afrique de l’Ouest : Numérisation des services financiers dans l’UEMOA / La BCEAO, la...

Afrique de l’Ouest : Numérisation des services financiers dans l’UEMOA / La BCEAO, la BAD et la Fondation Bill Gates se concertent à Dakar


Posté par le
Image du site www.unite.ci

unite.ci,Abidjan le 30 septembre 2019 : Une concertation pour la mise en œuvre de l’interopérabilité des services financiers dans l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) s’est ouverte, ce lundi 30 septembre, à Dakar, au siège de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

La rencontre s’inscrit en droite ligne de l’initiative de la BCEAO, mise en branle depuis avril 2017. Il s’agit d’un "projet d’interopérabilité des services financiers numériques (...) avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Fondation Bill & Melinda Gates (FBMG), qui vise l’extension de l’interopérabilité monétique à l’ensemble des services financiers numériques".

Présidant la cérémonie officielle au nom du Gouverneur Tiémoko Meyliet Koné “empêché“, le Vice Gouverneur Abdoulaye Diop a fait remarquer l’étape cruciale que constitue cette concertation dans la mise en œuvre du projet.

"L’organisation de la présente concertation marque une étape capitale dans la conduite du Projet d’interopérabilité des services financiers numériques, lancé depuis avril 2017. Elle consacre en effet la fin de la phase de cadrage, au cours de laquelle, la Banque Centrale s’est investie, à travers une démarche participative, à définir les modalités de mise en œuvre du projet", a indiqué Abdoulaye Diop dans son allocution.

L’interopérabilité se définit “comme la capacité de plusieurs systèmes à échanger des informations entre eux, sans restrictions d’accès." "Dans le domaine des paiements, l’interopérabilité des services financiers numériques repose sur la capacité d’un client affilié à un prestataire de service, de recevoir ou d’effectuer des transferts vers le compte d’un utilisateur affilié à un autre prestataire, quel que soit le type de compte, le canal ou le support".

Le développement, au cours des dernières décennies, de services financiers numériques liés à la monnaie électronique via la téléphonie mobile et de transferts rapides d’argent (SRTA) justifie la mise sur pied, dans l’UEMOA, d’un projet d’interopérabilité des services financiers numériques.

"Vous avez pu ainsi identifier ensemble les principales caractéristiques de la future plateforme, les attentes des acteurs ainsi que les défis à relever pour la construction d’un écosystème financier, efficient et propice à la stabilité et à l’inclusion financière. (...) Grâce à vos propositions pertinentes, vous avez su traduire la vision de la Banque Centrale, qui est de : “mettre en place, en 2020, une plateforme régionale permettant les échanges de compte à compte, quel que soient le type de compte, les acteurs, les instruments et les canaux de paiement utilisés, à travers le GIM-UEMOA“", a dit le Vice-Gouverneur de la BCEAO à l’intention des participants.

Aux différentes parties prenantes à la concertation, le Gouverneur a fait parvenir ses chaleureuses félicitations pour leur contribution dans ce projet. "Le Gouverneur présente ses vives félicitations à tous les membres des Groupes thématiques, aux consultants ayant accompagné cette mission et à ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à ces réflexions, pour la qualité du travail et l’engagement dont ils ont fait preuve durant cette période".

La concertation régionale pour la mise en œuvre de l’interopérabilité des services financiers numériques dans l’UEMOA se déroule sur 4 jours. Elle prendra fin le jeudi 3 octobre.

MC