Actualités Économie Média / L’internet dans l’évolution de l’Afrique au centre d’une réflexion avec...

Média / L’internet dans l’évolution de l’Afrique au centre d’une réflexion avec la participation de la Côte d’Ivoire


Posté par le
Image du site www.unite.ci

unite.ci, Abidjan le 28 octobre 2019 : En marge à la Conférence Mondiale des Radiocommunications, la Côte d’Ivoire a pris part aux réunions de la 3e session ministérielle ordinaire du Comité spécialisé (STC) de l'Union africaine (UA) sur les Technologies de l'information et de la communication (CTS-CTIC) les 25 et 26 octobre à Sharm El Sheikh en Égypte. Soulignons que les premières et deuxièmes sessions ordinaires du Comité ont eu lieu respectivement en septembre 2015 et novembre 2017 à Addis-Abeba en Ethiopie.

Créés en vertu de l'article 25 du Traité d’Abuja sur la Communauté économique africaine, les Comités Techniques Spécialisés (STC), quatorze (14) au total, ont pour objectif de veiller et d’évaluer la mise en œuvre des programmes et plans d’action de l'Union Africaine (UA).

L’enjeu majeur pour le Comité en charge des TIC, le CCICT, est d’assurer à l’Afrique une place de choix dans l’écosystème du numérique toujours en constante évolution. A ce propos, le continent a mis en œuvre nombre d’initiatives telles que le Système d'échange Internet africain (AXIS), le Dot Africa, le réseau électronique panafricain, la Connectivité des bureaux de poste et la création des chaînes de télévision et de radio panafricaines ainsi que des programmes de renforcement des capacités en matière d'accès rural aux infrastructures de base.

Cette rencontre de haut niveau a réuni des experts et des autorités représentant les Communautés économiques régionales (CER) , les Institutions spécialisées de l'UA, la Banque Africaine de Développement (BAD), Smart Africa, la Commission Economique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) ,les Organisations spécialisées internationales et partenaires (UIT, UPU, Union européenne), les Organisations et maisons de médias africains (Fédération des journalistes africains-FAJ, Fédération internationale des journalistes-IFJ), le Forum des éditeurs africains-TAEF, ainsi que le Secteur privé, universités et ONG.

A l’issue des travaux, la réunion a adopté la Stratégie globale de transformation numérique pour l'Afrique qui vise en un premier temps à créer une société et une économie numériques intégrées et inclusives en Afrique qui améliorent la qualité de vie des populations vivantes sur le contient africains. Des objectifs simples et mesurables ont donc été définis notamment la Construction d’un marché unique numérique d'ici 2030, ou encore qu’à la même échéance, tous les citoyens devraient être dotés de moyens numériques et pouvoir accéder en toute sécurité à un débit minimum de 6 Mo/s à tout moment et à un prix abordable ne dépassant pas 1cts USD par Mo où qu'ils habitent sur le continent.

La Côte d’Ivoire était représentée à cette session du CCICT par le Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste (MENUP) en la personne du Directeur de Cabinet Adjoint, M. Ahmed Sako, accompagné dans cette mission par Docteur Yacouba Coulibaly, Directeur Général de l’Agence Ivoirienne de Gestion des Fréquences radioélectriques (AIGF) et Mr Karl Anoma, Conseiller technique au Ministère de la Communication.



R. K.