Actualités Économie 25ème édition du salon du chocolat de Paris / La Première Dame, Dominique Ouattara, mar...

25ème édition du salon du chocolat de Paris / La Première Dame, Dominique Ouattara, marraine: «Le cacao représente 15% du Produit Intérieur Brut, et près de 40 % des recettes d’exportation de la Côte d’Ivoire »


Posté par le
Image du site www.unite.ci

unite.ci, Abidjan le 28 octobre 2019 : Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire est la marraine de la 25ème édition du salon du chocolat de Paris qui va se dérouler du 29 octobre au 03 novembre prochain dans la capitale française. Lors de la soirée inaugurale, le mardi 29 octobre 2019, à la porte de Versailles Pavillon 4,  l’épouse du chef de l’Etat a non seulement présenté les grands axes d’intervention de sa fondation qui va bénéficier  des bénéfices de ce salon, mais aussi et surtout, elle a tenu à présenter les actions de remédiation  mises en œuvre par la Côte d’Ivoire pour éradiquer le travail des enfants dans la chaine de production du cacao.

Nous vous proposons l’intégralité de son discours lors de cette soirée.

 

 

 

 

 

Mesdames et messieurs,

 

Je suis très heureuse de m’adresser à vous ce soir, devant ce parterre de hautes personnalités, à l’occasion de la soirée inaugurale de la 25e édition du salon du chocolat de Paris.

 

 

 

 

 

 

Je voudrais avant tout propos, remercier les organisateurs de ce bel évènement, Madame Sylvie Douce et Monsieur François Jeantet de m’avoir choisie comme marraine de cette 25e édition du salon du chocolat et les féliciter pour leur engagement et leur détermination à promouvoir le chocolat depuis 25 ans.

 

 

 

Leur formidable travail, leur créativité, ont fait du salon du chocolat un évènement de renommée internationale qui, à ce jour, a rassemblé plus de 10 millions de personnes à travers tous les continents.

 

Je vous demande de les applaudir bien fort.

 

 

A présent, je voudrais également saluer et féliciter Monsieur Gérald PALACIOS, qui prend désormais les rênes du Salon du Chocolat, et lui souhaiter plein succès dans cette belle aventure.

 

 

Mesdames et messieurs,

 

Au-delà d’être un hommage personnel, ma présence en ce lieu honore avant tout mon Pays la Côte d’Ivoire, qui est le Premier producteur mondial de cacao.

 

En effet, avec une production annuelle de 2 millions de tonnes, le cacao représente 15% du Produit Intérieur Brut, et près de 40 % des recettes d’exportation de la Côte d’Ivoire.

 

C’est une denrée très importante et stratégique pour l’économie ivoirienne.

 

C’est pourquoi,  nous nous sentons concernés au premier chef, par le salon du chocolat qui est devenu une véritable institution.

 

Par ailleurs, le salon du Chocolat a une dimension sociale qui me touche  particulièrement.

 

En effet, depuis de nombreuses années, les fonds recueillis à l’issue de cet évènement,  sont reversés à une association humanitaire afin de sauver la vie d’enfants vulnérables.

 

Cette année, les organisateurs du salon, ont choisi de dédier les profits de cette édition, à des milliers d’enfants  défavorisés d’Afrique, à travers  la Fondation Children Of Africa.

 

C’est une marque de générosité que j’apprécie sincèrement et pour laquelle je voudrais leur traduire toute ma reconnaissance.

 

Mesdames et messieurs,

 

J’aimerais vous présenter brièvement la Fondation Children Of Africa, qui est l’heureuse bénéficiaire de cette 25e édition.

J’ai créé la Fondation Children Of Africa, en 1998 pour aider les enfants et leurs mamans démunis d’Afrique.

 

Nous intervenons dans 12 pays d’Afrique à travers les secteurs de la santé, de l’éducation et du social.
 

Dans le domaine de la santé :

 

La Fondation vient de construire et de mettre à la disposition de la population ivoirienne, un hôpital moderne, doté d’équipements de pointe et spécialement dédié à la mère et à l’enfant.

 

Doté d’une capacité de 130 lits, cet hôpital est à but non lucratif et permet de prendre gratuitement en charge 25% des malades indigents.

 

 

Par ailleurs, la Fondation organise régulièrement des caravanes ophtalmologiques et de vaccinations gratuites au profit de milliers d’enfants défavorisés.

 

Dans le domaine de l’éducation :

 

Chaque rentrée scolaire est l’occasion pour la Fondation Children Of Africa de sillonner la Côte d’Ivoire, afin d’offrir des kits scolaires à des milliers d’enfants issus de familles démunies.

La liste des actions de la Fondation serait longue, mais je voudrais citer une autre :

  • La construction de 3 centres dédiés aux enfants victimes ;

- celle d’un groupe scolaire et d’un collège,

- ainsi que celle d’un orphelinat pour les enfants abandonnés.

 

 

 

Dans les 11 autres Pays où intervient la Fondation, nous subventionnons des centres d’accueil pour enfants vulnérables et menons des actions ponctuelles.

 

Aussi les fonds que nous recevrons au cours de cette édition du salon du chocolat, serviront à appuyer les actions de la Fondation à travers tous nos 12 Pays d’Afrique.

 

 

Mesdames et messieurs,

 

A ce stade de mon propos, je voudrais aborder une question qui revient souvent, à savoir celle du travail des enfants dans la chaîne d’approvisionnent du cacao.

 

En effet, cette problématique constitue une triste réalité à laquelle de nombreux Pays font face dans le monde entier, et la Côte d’Ivoire n’y échappe malheureusement pas.

 

Bien entendu, mon cher époux, le Président de la République de Côte d’Ivoire et le Gouvernement ivoirien  sont résolument engagés à éliminer ce fléau et ont pris ce problème en main avec détermination.

 

A titre personnel, avec le Comité National de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants que je préside,

nous agissons avec tous les partenaires pour assurer la protection et la promotion des droits des enfants et éliminer ce fléau de notre Pays.

 

Dans ce cadre, nous avons réalisé de vastes campagnes de sensibilisation auprès des familles et des communautés productrices de cacao et construit de nombreuses écoles à proximité des plantations.

 

Je remercie d’ailleurs les chocolatiers ici présents et les industriels du cacao qui ne manquent pas de participer à cet effort collectif, ainsi que le Conseil Café Cacao de Côte d’Ivoire qui est un partenaire actif de cette lutte.

 

De plus, l’Etat de Côte d’Ivoire a adopté une loi depuis 2015, pour rendre l’école obligatoire, ce qui n’était pas le cas auparavant.

 

Toutes ces actions ont permis d’améliorer considérablement le taux  de scolarisation en milieu rural qui est passé de 59 % en 2008 à plus de 90 % en 2019.

 

Par ailleurs, le travail des enfants ayant pour principale cause la pauvreté des producteurs, le gouvernement ivoirien met tout en œuvre pour améliorer leurs revenus, ainsi que leurs conditions de vie.

 

 

 

Enfin, le nouveau code forestier adopté par la Côte d’Ivoire permet de préserver l’environnement afin de produire un cacao éthique et responsable et pourra je l’espère, régler le problème de l’occupation des forêts classées.

 

 

 

 

Mesdames et messieurs,

 

Pour revenir à notre soirée inaugurale, celle-ci  promet d’être féérique, avec le célèbre groupe  Caléma, ainsi que le sublime défilé de mode annoncé par Sylvie.

 

Je voudrais à cet effet saluer tous les talentueux stylistes qui vont nous présenter leurs magnifiques créations et, particulièrement le styliste ivoirien Gilles TOURE, qui a réalisé pour la première fois, une robe en chocolat portée par Miss Côte d’Ivoire 2017.

 

Cette soirée nous permettra bien entendu de découvrir le savoir-faire des meilleurs chocolatiers et pâtissiers du monde entier. 

 

Je voudrais enfin remercier toutes les personnalités ; les ambassadeurs des Pays Producteurs ; les stars ici présentes aussi et, nos amis de la presse, d’être venus assister à cette soirée inaugurale.

 

Sans plus tarder, je déclare ouverte la 25e édition du salon du chocolat de Paris.

 

Excellente soirée à toutes et à tous.

 

Je vous remercie.